Search results

Your search found 24 items
copy result link
You ran an advanced options search
Sort: Relevance | Topics | Title | Author | Publication Year
Home  /  Search Results
Date: 2002
Abstract: Contents:
Introduction
Drs. Hans Vuijsje, Director Jewish Social Service
The Netherlands
Welcome words
Mr. Abraham Lehrer, Chairman ZWST Germany
Opening words
Mr. Gabriel Taus, Former Director ECJC
Overview of social demographic changes in the Jewish communities
throughout Europe
Prof. Barry Kosmin, Executive Director, Institute for Jewish Policy Research, London
The influence of migration on a Jewish community from a multicultural perspective
Prof. David Pinto, Multicultural Communication, University of Amsterdam
The Dutch method for building new communities,
Identity strengthening as a way towards integration into a new community
Dr. Hans Vuijsje, Director Jewish Social Service, The Netherlands
The changing Jewish community in Spain
Dr. Mario Izcovich, Coordinator of PAN European Affairs, JDC Paris
The changing Jewish community in Germany
Mrs. Paulette Weber, staff member, ZWST Germany
The changing Jewish community in Germany viewed from Moscow and
an overview of the Jewish community in Moscow
Rabbi Pinchas Goldschmidt, Chief Rabbi of Moscow
Hesed models of community organization and adaptation of charity
to community changes
Mr. Leonid Kolton, Director, Hesed Avraham Charity, St. Petersburg
The implementation of community development concepts during
the buildup phase of viable new communities
Mrs. Nicolienne Wolf, Head, Community Development Department,
Jewish Social Services, The Netherlands
Summary and conclusions
• Dr. Hans Vuijsje, Director, Jewish Social Services, The Netherlands
• Prof. David Pinto, Multicultural Communication, University of Amsterdam
Closing words
Mr. Beni Bloch, Director, ZWST Germany
Date: 2010
Editor(s): Gergely, Thomas
Date: 2015
Abstract: La judéophobie possède une histoire bimillénaire, une histoire qui se décline selon des paradigmes multiples allant de la méprisante incompréhension gréco-romaine, à l'antijudaïsme religieux chrétien, relayé par l'antisémitisme politique du XIXe siècle et son avatar ultime et meurtrier, l'antisémitisme racial. Le tout, prolongé aujourd'hui par le réveil de l'animosité musulmane originelle à l'égard des Juifs, faite à base de passages sélectionnés du Coran et des Hadiths et attisé, actuellement, par l'impasse de la question israélo-palestinienne. Le phénomène de la haine des Juifs, la plus longue exécration ininterrompue de l'histoire humaine, se raconte au fil de ses soubresauts et de ses convulsions. Mais, il doit également s'expliquer selon ses modalités de fonctionnement, ses ressorts et ses mécanismes. Lesquels relèvent, malgré leurs spécificités, des mécanismes généraux de la haine : ceux qui arrivent à pousser des hommes, pourtant considérés comme civilisés, à fondre sur des semblables avec lesquels, jusque-là, ils vivaient en bonne intelligence.
En octobre 2013, l'Institut d'Etudes du Judaïsme à l'ULB a organisé un colloque axé sur les formes actuelles du phénomène, et spécialement sous la forme qu'il revêt en Belgique. Ce volume, le 13e de la collection Mosaïque, met à disposition les interventions des participants, tous spécialistes reconnus de cette question qui n'en finit pas de finir...
Sous la direction de Thomas Gergely, avec les contributions de Eliezer Ben-Rafael, Benoît Bourgine, Edouard Delruelle, Joël Kotek, André Grjebine et Florence Taubmann.
Avec le soutien de la Fondation du Judaïsme de Belgique et du FNRS.
Editor(s): Polonovski, Max
Date: 2002
Abstract: La culture juive possède peut-être plus que toute autre, une dimension européenne, compte tenu des déplacements et des vicissitudes que l'Histoire a imposé au peuple juif au cours des siècles. Ce lien culturel reste très perceptible à travers les éléments patrimoniaux particuliers qu'ont légué les diverses communautés juives au sein des nations de l'Europe qui les ont accueillies. La valeur historique, artistique ou architecturale de ce patrimoine en fonction du rôle et de l'importance des communautés juives dépend le plus souvent de facteurs propres à l'histoire de chaque pays. Cependant, un destin historique commun transcende les différences nationales. L'évaluation de la qualité artistique ou de l'intérêt historique du patrimoine juif en Europe apparaît de ce fait comme une démarche difficile. Elle est d'autant plus souhaitable sur un plan global qu'ainsi elle permettra de rééquilibrer une vision parfois restrictive de certains aspects de ce patrimoine, évalués selon des critères qualitatifs ou quantitatifs reposant sur des références à un patrimoine plus traditionellement reconnu. C'est la raison qui a conduit la direction du Patrimoine à organiser au musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme à Paris une conférence internationale consacrée au patrimoine juif européen en janvier 1999. Ce colloque, premier du genre organisé en Europe, et réunissant des universitaires, des architectes, des responsables de collections et des représentants d'institutions, était consacré à la connaissance, à la conservation et à la mise en valeur du patrimoine juif dans les pays d'Europe.